Le kumihimo est une forme japonaise de tressage, permettant de fabriquer des cordes et des rubans. Le terme kumi himo signifie en japonais « fils réunis ». Contrairement au bracelet brésilien, ce tressage se fait en tournant les fils. L’usage historique le plus remarquable de ces cordes était de permettre aux samouraïs d’attacher de façon fonctionnelle et décorative leurs armures et celles de leurs chevaux. Je trouve ce tressage assez noble. Voici comment en réaliser un avec 7 fils. Pour cette démonstration, j'ai utilisé du fil coton n°4.

1 - Découper dans un plastique souple (style set de table) ou du carton, un cercle. Repérer le centre et y découper un cercle de 1 cm de diamètre.
2 - Avec une règle, tracer une verticale et une horizontale. (en rose sur le schémas ci-contre).
3 - Tracer une autre droite coupant chaque quart en deux de manière égale (en bleu). Et une dernière, en miroir, coupant les deux autres quarts restants (en jaune).
4 - Avec des ciseaux, découper une encoche de 1,5 cm sur le bord du cercle.
5 - Couper 50 cm de trois fils de coton de couleur différente. Et un autre de 25 cm. Plier les trois fils et regrouper avec le dernier. Ajuster pour qu’ils soient tous alignés. Faire un nœud. Garder une petite boucle pour la fin, pour fermer le bracelet.
6 - Passer le nœud dans le cercle central et accrocher un mini poids.
7 - Placer chaque fil dans une encoche. Une reste vide. Placer m’encode vite en haut.
8 - Déplacer le fil en position 4 dans l’encoche vide.
9 - Tourner le cercle pour que l’encoche vide soit en haut. Répéter les étapes 8 et 9 pour tisser le Kumihimo.
10 - Arrêter quand vous avez  la longueur souhaitée. Fermer avec un nœud dans la boucle de départ.

Tu peux également le réaliser avec du fil scoubidou ou avec ce que tu trouveras dans la maison, de la ficelle, de la ficelle à rôti.
C'est un atelier qui dure longtemps.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *